dimanche 3 février 2013

GÉOMÉTRIE SACRÉE & TAROMANCIE

Chapitre 3
GÉOMÉTRIE SACRÉE ET TAROMANCIE


Avant d'entrer dans ce vaste sujet, il serait bon de faire un bref rappel de ce qu'est la géométrie sacrée : Tous les édifices construits par les anciens bâtisseurs sont basés sur des tracés géométriques rigoureux tels que : menhirs, mégalithes, dolmens, temples égyptiens, chapelles, autels, cathédrales, collégiales, églises, grandes pyramides etc...

De nombreuses planches didactiques établies depuis permettent de comprendre le mode opératoire des Anciens et de retrouver la pensée philosophique qui a conduit les architectes du monde entier et de toutes les époques à matérialiser des proportions avec une exactitude confondante.

La Géométrie Sacrée se présente sous forme de figures géométriques reflétant les structures atomiques qui composent toute chose dans l'univers. Les formes de géométrie sont le miroir de notre conscience. L’ouvrir permet de réaliser que la Géométrie sacrée est la base de toute vie sur terre et dans notre univers.

Les ondes de forme en font partie intégrante : une onde de forme est un dessin composé de formes géométriques, de symboles. Un symbole exprime, malgré sa simplicité, une réalité dense. Il est la synthèse d'un univers de concepts, d'idées et de phénomènes. Toutes les formes émettent des ondes. L'action et la puissance de ces ondes dépendent de la forme elle-même.

Plus une forme sera épurée et régulière, plus son influence sera grande car elle se rapprochera des archétypes cosmiques. Nous retrouvons ces formes géométriques pures dans la nature : le cercle, le carré, la spirale, le triangle, l'étoile…Certaines formes jouissent aussi d'une grande force car elles ont été nourries au sein de traditions ancestrales : la croix de vie égyptienne, le sceau de Salomon etc...

Les ondes de forme sont compilées parfois sous forme de dessin agissant dans un but précis, l'utilisation d'images suggestives provoquant des réactions tant au niveau du subconscient que du plan vibratoire...

LE CODE SACRÉ DU TAROT


Prenons. par exemple le "Tarot Millenium" proposé par Wilfried Houdouin, basé sur le "Cube Metatron"...

Wilfried Houdouin s'est donné pour mission : la redécouverte de la nature originelle du Tarot de Marseille et de présenter pour la première fois au public la structure et la signification originelles du Tarot de Marseille.

Pour les passionnés de tarots, l’idée de découvrir un code secret dans les images des arcanes, et de cerner enfin les origines mythiques du tarot est des plus intéressantes, et ce projet fut salué avec ravissement... et suscita beaucoup d’attentes.

Étant donné l’importance de la géométrie sacrée à l’époque où apparaissent les premiers tarots, il était d’autant plus très possible qu’Houdoin soit tombé sur un filon! Et les recherches qu’il entreprit, la déconstruction et l’‘analyse minutieuse des images allaient certainement donner des résultats, et peut-être révéler leur grand secret!

Évidemment, de toutes les formes proposées par la géométrie sacrée, les plus complexes et complètes figures sont sans aucun doute la « fleur de vie », et le « Cube Metatron »... Et parce que ces figures offres d’innombrables possibilités conceptuelles, il était tout à fait normal qu’on cherche à voir si le tarot n’aurait pas été construit à partir d’un de ses modèles géométriques.

Et justement, miracle ! Houdoin nous confirme alors aussitôt que le tarot de Marseille est bel et bien le fruit de diverses applications de la géométrie sacrée du Cube Metatron...

Voici comment Wilfried Houdouin nous présente sa grande découverte :

« Intégralement généré par la géométrie sacrée du Cube de Métatron, matrice cosmologique archétypale de l’Univers, le Tarot de Marseille constitue un modèle intelligible du Monde. Il véhicule, depuis des siècles, la science des anciens bâtisseurs, et communique le Gay Sçavoir d’une immémoriale et joyeuse philosophie de la vie à tous ceux qui répondent à l’invitation de franchir la porte de ses Arcanes, et d’en pénétrer les mystères ».

Voici une illustration du code secret révélé par Wilfried Houdouin :

Encore une fois l’initiative semble louable.... C’est comme essayer de trouver les codes secrets dans un tableau de Poussin ou de Vinci... Et les passionnés de tarot attendent avec grande soif de révélation la moindre nouvelle information concernant les secrets des tarots... Mais je ne suis pas là pour leur faire des reproches... Je comprends bien la situation... Et je comprends surtout combien cela peut être lucratif pour certains!

Il apparaît que nous sommes à une époque où nous avons besoin de percer enfin les mystères, et de répondre, une fois pour toute, aux énigmes que pose le tarot. En ce sens on peut pratiquement parler d’un phénomène de mode... Par contre, il est tout à fait normal d’être convaincu que : la conception des tarots est basée sur un savoir mystique... Le contraire serait plutôt étonnant...

Somme toute, cette recherche, honorable, qui veut enfin découvrir le secret de la conception des tarots est peut-être une recherche qui mène nulle part! La queste du Graal peut nous rapprocher de la Vérité, mais aussi peut nous en éloigner...

En vérité, à prime abord, les tarots n’ont pas été conçus, ni à partir du Cube Metatron, ou d’une sorte de prototype, ni à partir de l’ennéagramme mais plutôt à partir "d’idéogrammes-archétypes"... Cerains imagiers-cartiers ont immanquablement utilisé la grille en carrés, le simple quadrillés...

Or, le tarot du Millénium de Wilfried Houdouin n’a pas réussi à convaincre les tarologues avertis qu’il s’agissait d’une découverte révélant enfin un code secret!

Ses recherches au lieu d’éclaircir la conception du tarot sont seulement parvenues à nous convaincre de la non-nécessité de reconnaitre un tel code secret caché dans les images... Les explications données par Houdoin sont judicieuses et certainement inspirées mais elles ne se fondent que sur un embrouillamini de conjonctions et de coïncidences aléatoires.

Le Tarot qu’il nous propose est tout de même un très beau jeu, avec de nombreuses qualités... Et si Houdoin n’a pas vraiment trouvé le code secret du Tarot, le Tarot Millenium pour sa part existe, et il a été laborieusement conçu à partir des schémas du Cube Metatron. De fait, il existe désormais un Tarot de Marseille dont la conception est basée sur le Cube Metatron!

Il faut donc considérer le travail de recherche et le tarot de Houdoin, non pas résultant par une découverte, mais plutôt débouchant sur une innovation...

En étant présenté en tant qu’innovation plutôt qu’en tant que découverte, le Tarot Millenium devient dès lors plus intéressant et engendre de nouvelles idées, ouvre à de nouvelles perspectives...

Cela dit, le Tarot de Houdoin n’a pas vraiment percé le secret du tarot traditionnel dit de Marseille... Car, tout simplement, il n’a pas cherché au bon endroit!

Mais il faut savoir que les recherches qu’a faites Houdoin sur les tarots étaient honnêtes et respectables. Une queste inspirée par une véritable passion pour les tarots et une véritable soif d’érudition et de découverte... Ce travail d’analyse devait être fait par quelqu’un, et il ne fut pas fait complètement en vain...

La véritable lacune vient du peu de connaissances que les tarologues contemporains ont au sujet des origines des tarots et da la véritable fonction de ses arcanes... (alors toutes les hypothèses sont permises!! Et toutes les investigations sont méritoires).

Laissez-moi vous confier un secret (je suis là pour ça)... Le tarot est d’abord et avant tout de conception « îconographique ».

LA QUESTE DES CODE SECRET...

Philippe Tourasse alias Camoin

Même si la recherche de codes secrets cachés dans le tarot a débuté certainement dès les ouvrage de Court de Gébelin, il y a le duo Camoin/Jodorowski qui à grande pompe nous ont annoncé qu.ils allaient nous dévoiler enfin les si convoités « Codes Secrets du Tarot »... Mais attention, parce qu,au comble du désarroi, il faut aussi savoir que Monsieur Camoin prétend qu’il est l’inventeur de la convoitise comme de la queste de ce fameux code secret !

Sur son site il est écrit mot pour mot ceci : « Les Codes Secrets du Tarots : Une Invention et une Théorie de Philippe Camoin »

Et ce n'est pas tout, sa prétention va encore beaucoup plus loin..., il rajoute :

« En 1999, pour la première fois au monde, l’existence de Codes Secrets et de Lois dans le Tarot a été révélée par Philippe Camoin. Ces Codes Secrets et ces Lois forment une structure de milliers de codes reliés entre eux et véhiculant un enseignement ésotérique qui était inconnu jusqu’alors. »

Rien de moins!!

En fait, les aveux de Monsieur Camoin sont indiscutablement spectaculaires! Lui et Jodorowski ont opéré une habile campagne publicitaire autour de leur nouveau Tarot de Marseille reconstitué...

En 1999, Philippe Camoin a révélé qu’il y avait dans son Tarot de Marseille une structure secrète composée de codes secrets et de lois. Il a révélé aussi que pour que ces codes et cette structure apparaissent, il fallait commencer par poser les cartes selon une structure dite du triple septénaire, le Mat étant placé à part des 21 autres arcanes majeurs.

Cette lois qu’il dit être de son invention est, en vérité, un des préceptes du Tarot qui est connu depuis sa conception!!! Ces codes et ces lois se retrouve dans des ouvrages manuscrits non-publié qui ont été écrit au début 19ème siècle et dont seuls quelques cartiers étaient au courant... (Comme par hasard, Camoin a acheter et récupérer les restes de la maison d’édition de Tarot Camoin, qui publia quelque Tarot conçu à l’origine par Nicolas Conver, et s’est tout à coup affublé du nom légendaire de Camoin).

Dès lors, Philippe Tourrasse (nom d'artiste Camoin) a fait aussitôt apparaître des centaines de codes qui étaient inconnus qui s’appellent désormais les "Codes Camoin".

L’ensemble des lois qu’il a découvert dans le Tarot et qui étaient inconnues auparavant s’appelle les "Lois Camoin".

Il tient à ce qu'on se le tienne pour dit ! « Personne n’avait jamais découvert cette structure et l’ensemble formé par le triple septénaire et les Codes Secrets du Tarot s’appelle désormais le "diagramme Camoin 3X7" ».  (diagramme Camoin 3x7.)

N'est-ce pas là aussi une certaine forme d'appropriation que de poser son nom sur ce "diagramme 3x7" qui n'est finalement qu'une technique déjà utiliser mais présentée différemment, (car Camoin apporte des modifications et personnalise toujours ses "préceptes nouveaux", provenant d'une inconnues tradition)...

Ce que na savait pas Camoin c’est que la plupart des "codes" qu’il révèle son déjà contenus dans des ouvrages non publiés d’Henri de Moncontour (et d'autres spécialistes des tarots)... Qui, par ailleurs ne s’attribuent pas ces lois ou la découverte de ces codes mais les font remonter à la Renaissance...

Henri de Moncontour, en tant que conservateur du patrimoine, a été le gardien de plusieurs archives concernant le Tarot de Marseille... En tant qu’archiviste, il avait eut la chance de pouvoir consulter des documents conservés à Dijon, concernant les premiers tarots publiés par les cartiers de Dijon. Henri de Moncontour a relate aussi qu,il existe des documents prouvant que la taromancie "divinatoire" fut pratiqué dès le début du 19ème siècle avec les tarots de Marseille et qu’un enseignement hermétique particulier à leur effet était diffusé chez un nombre limités d’initiés ou chez certaines confrèreries d’artisans ou de cartiers privilégiés.

Il est évident que Camoin a réussi à mettre la main sur certains de ces documents (très convoités)... Ce qui lui permit, tout à coup, de se faire le grand révélateur des secret du tarot, que seul lui détient et que seul lui peut enseigner! (à ce qu’il prétend sur son site).

Ces fameux "Codes Camoin", en vérité sont les résultats en synthèses de tout les enseignements sur le tarot traditionnel mélanger habillement à du sensationnalisme...

Néanmoins, les "Lois", "Codes" et "Révélations" de Camoin sont effectivement très intéressantes... C’est qu’en vérité, elles ont été inspirées (ou littéralement calquée) sur des techniques connues bien avant lui (et des techniques avérées!)...

Par contre, il ne faut pas oublier que des tarologues sérieux comme Pierre Marquis avaient déjà révélé à peu près les mêmes dits "codes secrets du tarot"  dans ses ouvrages comme « Le Tarot et ses Énigmes » paru à petit tirage en 1984, et « Le Langage Crypté des Arcanes », parue en 1987... Ils font souvent référence à un autre ouvrage extrêmement révélateur de Marianne Duvivier intitulé « Le Grimoire du Tarot » parus en 1977... (Tous ces fascicules furent rédigés à la seule intention des élèves privilégiés de l’école du Temple du Tarot). Bien que ces ouvrages étaient exclusivement réservés aux élèves-initiés, et ne se devaient pas de sortir du l’école du Temple... serait-il possible qu’il y ait eu des fuites?!)

Cela dit... Camoin détient sans aucun doute des secrets au sujet du tarot, des secrets dont très peu de personne encore sont au courant... Mais ce qui est déloyal c’est qu’il ne dit pas qu’il a mis au point ces techniques et ces lois à partir d’ouvrages-manuscrits non publiés, et de documents inusités qu’il a acquis au fil des ans... (Il se garde bien de dire ses sources ou de donner les noms de ces informateurs – il mentionne à peine "les professeurs de son école" en précisant qu’ "il faut se tourner absolument vers eux si l’on veut recevoir les informations véridiques et correctes concernant les découvertes et révélation de Camoin"). 

N’est-ce pas alors un peu prétentieux de sa part d’affirmer qu’il en est l’inventeur et premier grand révélateur?!!

Maintenant, je me fais un devoir (avec d’autres tarologues) de révéler la vérité au sujet de ces prétendus lois et codes secrets découvert par monsieur Camoin! Or, au cours de mes éventuels exposés, je vais vous démontrer que le duo Camoin/Jodorowski usent de moyens déloyaux pour se donner les rôles de Messies du Tarot, et faire considérer Leur tarot comme étant le seul vraiment valable, car selon eux, le seuls contenant les secrets du tarot.


Parmis les quelques secrets incroyables révélés par monsieur Camoin :

Philippe Camoin dit avoir réussi à démontrer, grâce aux Codes Secrets du Tarot de Camoin, qu’il y avait un rapport entre le Tarot de Marseille et les dieux égyptiens. (Camoin précise qu’avant lui, cela n’était qu’une hypothèse).

Philippe Camoin affirme que le Tarot serait en réalité un Sentier Initiatique en direction de l’Étoile Sirius... et qu’il en est le révélateur... (mais encore une fois il y a une somme fort considérable d’ouvrages qui font une association entre Sirius et l’arcane de l’Étoile). Entre autre, dans le livre de la clairvoyante Marianne Duvivier « L’Étoile des Roi-Mages », où elle explique que le tarot raconte l’histoire de l’Étoile des Roi-Mage, et dit elle ; « de tout temps deux astres se sont disputé le rôle de cette étoile, et c’est Vénus ou Sirius... La tradition Rose-Croix veut que ce soit Sirius car cette étoile et sa constellation est en directe correspondance avec les monuments de l’antique Égypte. Certains lui préfère Vénus, car elle est au centre de la majorité des cosmogonies, mère de plusieurs enseignement hermétiques...»

Philippe Camoin nous révèle que les 21 arcanes majeurs du Tarot correspondent chacun aux 21 siècles de notre Ère, l’Ère des Poissons. (allez savoir où il a été pêcher ça!) . Et soyons un peu sérieux, je crois que plusieurs quidams ont découvert cette même logique sans croire nécessaire d’y apposer un "copyright". La majorité des chercheurs en matière de tarologie découvre assez rapidement toutes les applications possibles du tarot à l’intérieur des cycles de mesures du temps. Mais ça les Mayas le faisait déjà magnifiquement avec leurs calendriers divisés en 21 segments!

Philippe Camoin nous révèle aussi que le Tarot comporte d’une série de codes complexes qui montrent que le Tarot de Marseille est étroitement relié au livre de l’Apocalypse de Jean. (Avec un arcane comme "LE JUGEMENT", je ne vois pas comment on pourrait faire autrement que de voir une relation entre cet arcane et le passage du "Jugement Dernier", une découverte de Camoin, qui n’est même pas du tout caché! et qu’il faurait être aveugle pour ne pas voir tant la relation est évidente!... mais, c’est là encore un grande découverte signée : Camoin).

Et quoi encore...

Sur son site Camoin écrit que :

"Philippe Camoin a aussi révélé l’origine du mot Mat, ce qui était un mystère pour tous les chercheurs. Dans ses enseignements, le Mat n’est plus interprété comme étant un fou."

Philippe Camoin a aussi changé la signification de la Maison Dieu dans l’histoire de la Tarologie. Cette carte avait toujours été interprétée comme symbolisant des catastrophes. Il a établi pour la première fois que les boules de la Maison Dieu représentaient des deniers, ce qui change du tout au tout la signification de cette carte et du Tarot. Il a ainsi profondément modifié la tarologie du XXe siècle.

Philippe Camoin a établi le rapport entre le Bouddhisme ésotérique et le Tarot de Marseille grâce à une série de codes qui sont aujourd’hui repris par des moines instructeurs du bouddhisme ésotérique. Plusieurs moines de diverses religions enseignent la méthode Camoin de par le monde.

Philippe Camoin a mis à jour des milliers de codes complexes dans le Tarot de Marseille qui étaient totalement inconnus des chercheurs auparavant, les Codes Secrets du Tarot ou Camoin Code

Ici, je me permet un commentaire : Il faut que je vous avoue que je n’ai jamais rien entendu d’aussi grotesque quand il dit, sans gêne : « Plusieurs moines de diverses religions enseignent la méthode Camoin de par le monde. ». C’est fort!

Bon, mais nous ne sommes pas au bout de nos surprises avec les révélations "exclusives" de monsieur Philippe Tourrasse alias Camoin...

En 2002, Philippe Camoin établit que le Tarot provient de Marie-Madeleine (Marie de Magdala) et il précise « pour la première fois au monde et qu’il s’agit de son héritage »... (car Camoin parle de "son" héritage en parlant de Camoin - ?)

Selon Camoin, le Tarot de Marseille est l’Évangile Secret de Sainte Marie-Madeleine et il s’agirait d’un livre prophétique qui enseigne comment prophétiser... (et le pire, c’est que c’est trop vrai, le tarot sert vraiment à prophétiser!!)

Marie-Madeleine aurait, selon ses dires, créé le Tarot de Marseille aidé de son groupe de disciples au Ier siècle de l’Ère chrétienne. (voir : Le Tarot de Marie-Madeleine).

Camoin explique que : « Personne n’y avait pensé avant Philippe Camoin parce que tous les experts recherchaient l’origine du Tarot au XIVe siècle et non au Ier siècle. Grâce aux Codes Secrets du Tarot, Philippe Camoin a montré que la carte du Monde au numéro 21 représente aussi le retour de Marie de Magdala au XXIe siècle. » (encore Camoin qui fait éloge des découvertes de Camoin! – forfanterie ?)

Selon lui, Marie-Madeleine s’est rendu en Égypte où elle fut reconnue par les anciens Initiés égyptiens comme étant une incarnation de la déesse Isis. Philippe Camoin dit avoir retrouvé ces codes dans le Tarot...

Le vrai initié sait que le tarot est effectivement un enseignement en rapport avec l’antique théosophie, et que cet enseignement est en vérité la diffusion d'un enseignement gnostique particulier... mais encore...

Le vrai initié sait, aussi et surtout, que le tarot de Marseille authentique et les enseignements véritable des codes secrets du tarot n’ont rien à voir avec Isis, sinon à partir de la propagande occultiste qui a été entreprise par les protagonistes de la théosophie moderne...

Bien que Camoin se fasse le défenseur de L’Authentique Tarot de Marseille, il cherche curieusement à lui donner de bien singulières affiliations... 

D’une part, ayant pour origine l’ésotérisme de l’antique Égypte, et d’autre part avec l’étoile Sirius. Il introduit donc dans le tarot traditionnel des notions qui découlent des enseignements rosicruciens, et aussi purement inspiré des précepte de le Golden Dawn qui veut que le tarot soit en correspondance avec le mythe d’Isis et Osiris...

En vérité, les taromanciens qui ont fait leur apprentissage à l’école traditionnel du Tarot de Marseille savent que les affirmations et révélations de Camoin sont un détournement d’attention qui consiste à infiltrer des notions autant "véritables" que "suspectes" dans les préceptes de l’art du tarot qui réfute toute association à faire avec l’Égypte ou Isis!

Les révélations de Camoin ont été un évènement majeur dans l’Histoire du Tarot. On peu dire : retentissant!

Philippe Camoin ne s’est pas simplement contenté de présenter certaines théories, il est arrivé aussi à les démontrer grâce aux Codes Secrets du Tarot dont il a révélé l’existence... Codes déjà connus et enseignés dans certaines école de tarot. (malgré que Camoin se tue à affirmer le contraire, prétendant toujours qu’il est le seul à connaitre ces  codes et techniques).

Certains disent qu’il est arrivé notamment à démontrer le rapport entre le Tarot et l’Égypte, ce qui était resté une simple hypothèse jusqu’alors.

Mais enfin, les démonstration de Camoin sont loin d'être aussi infaillibles qu’il le laisse entendre... Et en vérité, rien n'a encore été "démontrer", et le tarot continu de poser énigme et le mystère de ses origines n’a pas encore été résolu. 

Pierre Marquis a dit : « Le jour où l'on parviendra a "encadrer" le tarot dans une "formule" le tarot ne sera plus invité à s'exprimer librement ».

Pour ma part, je n’arrive pas à cesser de rire quand je songe que des moines instructeurs du bouddhisme ésotérique, de par le monde, enseigne que Marie-Madeleine a créé le tarot et l'a conçu avec sa secte en Égypte ou elle était considéré pour être la déesse Isis !! » (rire) Et plus encore : que les secrets du tarot sont détenu et connu seulement de monsieur Philippe Camoin! (rire).

TAROT ET CODE SECRET, UN MYTHE ?

Donc... 
Pour ce qui est de la question des prétendus codes secrets dissimulés dans les tarots, je suis entièrement d’accord avec la position de Jean-Claude Flornoy (duquel j’admire au plus haut point les rénovations de tarots).

Jean-Claude Flornoy a lui aussi commenté les prétendues révélations majeures de Philippe Camoin...

« Les articles et prétentions de Camoin ne sont pas anodins. Il prétend nous révéler pour la première fois depuis des siècles, ce qu’est réellement le Tarot... Un mystère qui était resté inconnu de tous jusqu’aux révélations inusités de Philippe Camoin... »


Jean-Claude Flornoy poursuit ainsi : 

« Les clefs mathématiques et graphiques du tarot; la question du "Code Secret" :

Les clefs mathématiques et graphiques du tarot ont fait l'objet de nombreuses discussions sur les forums web.

Pour avoir fait une partie de ma vie dans le graphisme des tarots historiques, je ne suis pas intimement persuadé qu'il y ait des clefs.

Le mot clef lui-même demande des explications. Une clef ouvre une porte. La porte de l'enfance est ouverte par le Bateleur et l'incarnation, la porte de l'apprentissage s'ouvre en même temps que le cœur avec VI l'Amoureux, le temps du compagnon avec la réalisation dans la matière représentée par XI la Force et l'illumination, XVI la Maison Dieu, engendre le cycle de maîtrise. Ces arcanes et le vécu dont elles sont les images sont des "clefs" de portes, mais parle-t-on bien de la même chose?

Il y a une organisation harmonique des images liée à un usage du nombre d'or comme le montre ce tracé régulateur du Bateleur.

Nous avons également les jeux mathématiques induits par la structure même du tarot.

Il y a aussi du sens donné par des "jeux d'image" apparentés à la langue des oisons, et, une opérativité liée au jeu des masses de couleurs les unes par rapport aux autres. 

Peut-être que ce sont des clefs?!

De même, il n'y a pas à proprement dit de secrets ou de code secret dans le tarot. Les seuls a en parler sont ceux qui souhaitent vendre, cher, très cher la "révélation" de ces secrets.

Le tarot est comme une belle fille qui montre tout mais reste silencieuse. Les mots que nous lui faisons dire ne présentent que ce que nous sommes. Les vendeurs de secrets se basent tous sur le tarot de Nicolas Conver et tentent pratiquement toujours d'établir un lien avec l'alchimie ».

DÉBATS & CONTROVERSES...


Les codes secrets du Tarot de Marseille fascinent les chercheurs amateurs d’ésotérisme, passionnent les défenseurs de l’occultisme et alimentent le mental des liseurs/écrivains/auteurs d’histoires fantaisistes. Chacun y va de son fantasme, de Marie-Madeleine à l’abbé Suger… rien n’arrête l’intellect fécond de ceux qui revendiquent l’existence d’un code secret dans le Tarot de Marseille.

Tout et n’importe quoi a été dit/écrit à propos du Tarot de Marseille. Surtout n’importe quoi ! 

De ses mystérieuses origines situées dans l’Égypte antique ou en Chine, en passant par une création extra-terrestre puis par la croyance en ses pouvoirs divinatoires censés expliquer sa création…

Bref, le dé-lire est infini tout comme l’est la capacité de l’esprit humain à créer des légendes...

Detlef Hoffmann écrit dans « Tarot, Jeu et Magie », le catalogue 1984 de la Bibliothèque Nationale : « S’il est vrai que le tarot est d’abord et avant tout un jeu, il est vrai aussi qu’il est bien plus... Son iconographie est un problème qui a stimulé et stimule encore l’imagination des écrivains et des charlatans, des occultistes et des artistes. »

Il ajoute que : « Le tarot ésotérique, bien loin d’être une contribution éclairante au problème de l’histoire des cartes à jouer, est devenu lui-même une histoire, une histoire de l’imaginaire ».

Il enfonce le clou : « Aujourd’hui, le tarot occultiste, principalement sous ses formes visuelles, doit être replacé dans le cadre d’une littérature et d’une imagerie de pure fiction. »

Voila des propos qui me semblent plus proches de la réalité que ceux des défenseurs de codes secrets dont la finalité se résume le plus souvent à un gros paquet de fric produit par des promesses non tenues, de vendre ces codes aux profanes-pigeons qui, par voie de conséquence, finiraient par devenir des initiés.

Or, ces prétendus codes secrets dissimulés dans le Tarot de Marseille ne fonctionnent pas avec l’ensemble des jeux historiques, et je ne considère ici que les meilleures références du genre.

Ainsi, les révélations de Tchalaï que je respecte profondément, comme chacun le sait, sont inopérantes dès lors que le jeu utilisé n’est pas celui de Paul Marteau – Éditions Grimaud.

Il en est de même pour toutes les découvertes de codes secrets, ce qui fonctionne déjà plus ou moins, avec le jeu de Nicolas Conver ne marche plus du tout avec le jeu de Jean Noblet. (encore moins avec celui de Jacques Viéville)

Pire encore, le chercheur est parfois même « condamné » à acquérir un jeu de conception récente pour accéder à la compréhension de codes mystérieux.

Un jeu spécialement conçu pour mettre ces fameux codes en évidence. Il fallait y penser, ils l’ont fait!

Il se cache parfois une grande intelligence économique derrière ces codes, ça n’échappera à personne. Hélas, si… les sujets sensibles à l’endoctrinement, perméables à l’esprit sectaire, tomberont dans les filets ésotériques et mercantiles des maîtres, des experts, des spécialistes et des gourous de tout poil.

Ces codes n’existent pas au sens de codes mathématiques. Les démonstrations faites par les uns et les autres reposent sur des détails graphiques qui ne sont pas communs à tous les jeux historiques.

Ces détails sont parfois invisibles, sauf à utiliser une loupe au fort grossissement, et ils sont la plupart du temps interprétés (subjectivement) en faveur de la thèse de l’auteur du code. Il est facile de voir ce que l’on veut voir dans une image, c’est encore plus vrai lorsqu’il s’agit d’une image archétypale comme celle des tarots.

Ainsi ces codes reposent sur des détails parfois millimétriques, des traits se transforment en œuf, en lettre, en équerre, en échelle. Même les baguettes se transforment en pénis ! Ce sont des réactions/visions qui résultent de l’EGO. Elles correspondent à l’échelle de valeurs de l’observateur. Parfois ces visions sont justes… Il en est ainsi pour le pénis du BATELEVR chez Noblet. »

À moins que… ?

Je partage l’avis de Tchalaï qui écrivait : « Chaque commentateur a un peu raison : il a utilisé le Tarot comme une projection de son propre stade d’évolution, de ses propres préoccupations, expériences, convictions et/ou connaissances, de son EGO pour tout résumer ».

Jean-Claude Flornoy poursuit :

« L’énigme est dans l’image, elle est simple, accessible... Pour cet apprentissage, aucun livre n’est nécessaire, aucun professeur n’est indispensable. Il suffit de ré-apprendre à voir et regarder pour assimiler, intégrer, faire alliance avec le Tarot. Il faut se délivrer des concepts et formes préfabriqués, qui empêche une saine utilisation du tarot et qui étouffent la libre clairvoyance...

Il n’y a rien à décrypter, pas de problème mathématique à résoudre et aucun code à découvrir. Le Tarot de Marseille est un outil de divination et de connaissances (de soi et du monde), de communication, de partage, d’introspection… destiné à tous. Il n’est pas réservé à élite ou aux seuls initiés. Le tarot est en lui-même un instrument d’enseignement, de thérapie et d’initiation.

C’est une source de réflexion et un moteur fabuleux pour l’expérimentation et la réflexion spirituelle. Sa dimension magique séduira les plus attentifs de ses observateurs. »

Maintenant voici la réponse de Camoin sur son site, à propos des déclarations de Jean-Claude Flornoy :

« (...), il existe bien des Codes Secrets dans le Tarot. Et à cet artisan français ignorant qui a redessiné lamentablement le Nicolas Conver et le Jean Dodal qui prétend qu’il n’y a pas de Codes Secrets dans le Tarot, disant à mots cachés que je profite de la crédulité du public, je voudrais simplement dire ceci. Oui effectivement, il n’y a pas de codes secrets dans le Tarot… qu’il a dessiné. »

Réponse de Pierre Marquis à Camoin :

« L’arrogance de Camoin est lamentable... Ce personnage qui a le portait parfait du charlatan, et qui s’est attribué le nom d’une famille honorable de vrais cartiers... en prétendant qu’il était "quelque part" un véritable descendant de la famille Camoin...

Donc un descendant héritier de la maison Camoin... Enfin, nouveau propriétaire de cette maison d’édition. Qui en reprenant l’affaire en main 

À tout à coup compris que, de toujours, les cartiers sont nécessairement gardiens de secrets concernant le tarot, or ce n’est pas la peine d’inventer des duperies, et des secrets qui n’existent pas...

Il n’est pas besoin d’inventer des détails, prétendument oubliés... 

Surtout que les éléments apporté par Camoin avec son Nouveau Tarot de Marseille, ont été trouvé sur des vieux moules à Tarots qui avaient été rejetés à cause de défauts d’imprimerie!!! (ce qu’il omet de dire...évidemment).

Et rien ne sert d’être aussi arrogant. En fait, Camoin n’est pas si loin de la vérité quand il affirme que le tarot est truffé d’éléments qui coïncident et se synchronisent les uns aux autres... Mais tout simplement il a l’art de s’expliquer mal...

Enfin, en toute franchise, ces fameuses (et fumeuses) révélations de Camoin/Jodorowski sont douteuses et apparaissent pour être, à prime abord, un habile coup de publicité... »

EN GUISE DE CONCLUSION...

Il est sans dout impossible de clore le débat, mais en guise de conclusion je vais vous laisser sur un autre éloquent exposé de Pierre Marquis, qui donne cette fois son avis au sujet des relations possibles entre « géométrie sacrée et tarot », (puisque c’est le sujet qui nous préoccupe ici) 

Voici ce texte de Pierre Marquis...
(en primeur !)

« Remettons les pendules à l’heure svp! Le Tarot se sert du « Langage des Oiseau » et l’élaboration des images qui illustrent les arcanes cherchent véritablement à transmettre un enseignement ésotérique. Donc, svp, il faut dire au moins la vérité sur une chose qui est irréfutable, qu’on en finisse une fois pour toute avec cette question !

Dans la conception des images du tarot de Marseille, il n’y a pas de code secret qui soit en correspondance avec quelques géométries sacrées...

Les cartiers qui ont réalisé des tarots ont toujours eut la liberté de transposer les images, de les modifier pour des questions de styles ou de mode, il n’a jamais été question de suivre un plan, ou une grille précise en rapport avec la géométrie sacrée, sinon peut être une grille de carrés... Mais enfin...

Les dispositions des éléments dans les images ne suivent pas une logique géométriques, ils se préoccupent surtout d’exprimer les thèmes, les idées, les archétypes et la symbolique initiatique pour chacun des arcanes avec la plus grande rigueur... C’est pourquoi d’un tarot à l’autre on peut rencontrer de légères modifications, des différences, mais tous les tarots de Marseille suivent justement le même code secret exprimant toujours le message codée qui est dans le tarot non pas des modèles basée sur la géométrie sacrée...

À partir des Tarots modernes, inspirés de la Golden Dawn (Tarot de Waite-Rider), le message du tarot traditionnel a été trafiqué dans son essence, dans ses références ésotériques, et dans sa magie opératoire...

Le code secret du Tarot est d’abord et avant tout la Langue des oisons... Les images des arcanes se suffisent à elles-mêmes... Le message initiatique délivré par les 22 arcanes majeurs est absolument complet en soi, sans avoir besoin d’être en rapport avec d’autres systèmes d’interprétation... Par contre, le Tarot nous indique que la Géométrie Sacrée est un enseignement primordial !!! On retrouve effectivement plusieurs allusions à cet enseignement voire cette science des initiés... Et cette indication est bien évidente dans le tarot de Viéville...

Le personnage avec son compas, étudie les mesures du terrestre et du céleste et par les équations qui créé les formes de la géométrie céleste, il apprend les infinies facettes du miracle de l’unicité, le gemme ultime du divin... »

(Pierre Marquis – « Les Véritables Enseignements du Tarot de Marseille », 2002, aux éditions Cogito) 


OUVRAGES À CONSULTER...
(ouvrages en format pdf - à consulter ou à téléchrager ; cliquez sur les images...)

"LA GÉOMÉTRIE SACRÉE", DU FRÈRE LUCA PACIOLI
(Le plus grand enseignant de la Géométrie Sacrée de la Renaissance)

"POLITICA HERMETICA", POUVOIR DU SYMBOLE
publié par L’ÂGE D’HOMME

"RITUEL DE PROTECTION MAGIQUE DES PENTACLES"

"LA GÉOMÉTRIE AVEC LES YEUX"
d’Yvo Jacquier

3 commentaires:

  1. Bonsoir,

    Je suis émue, merci encore pour cette exposée. C'est fantastique...

    Je m'intéresse au tarot depuis des années, mais d'une manière plutôt intuitive. Qu'elle que soit la recherche google que je fais, l'un des premiers sites affichés est celui de Camoin, cela m'énerve... Je n'aime pas du tout sa prétention d'être le seul détenteur d'une vérité. Mon intuition me disait rien de bon. Hé voilà que découvre votre article, qui confirme mon ressenti. Merci :)

    J'aimerais ajouter un lien de cette page sur mon site car je crois que les gens devraient lire cet article.

    Monasoleil
    www.montarot.ca

    RépondreSupprimer
  2. Si Camoin détenait la moindre vérité sur le tarot, la moindre des choses serait d'en constater les effets sur lui. Or ce n'est qu'un bougre prétentieux et fieleux... Sur l'échelle initiatique, il est tout en bas. Cette simple constatation suffit pour comprendre qu'il n'y a rien ni de vrai ni d'authentique dans ses enseignements.

    Tout au plus du savoir volé et mal digéré, quand ce n'est pas simplement des pures inventions de son esprit mercantile.

    L'argument qu'il donne contre Flornoy est aussi valable contre lui: sans doute y'a-t-il un code dans le tarot... de Camoin. La question étant: quelle porte peut bien ouvrir le code Camoin... la porte de la vanité éhontée sans doute...

    RépondreSupprimer
  3. Je tiens à vous remercier pour ce merveilleux blog, très précis en ce qui concerne déjà le tarot de Marseille et plus encore...je suis un débutant dans le tarot de Marseille et votre site est un régale. Merci pour ce grand partage.

    RépondreSupprimer